Q1191544

Liste des Kuduro Groupe de musique & Musicien : Votez pour vos favoris.

Liste des Kuduro Groupe de musique & Musicien   : Votez pour vos favoris.

Inventée par Tony Amado, en Angola en 1996, le kuduro est populaire en Angola, au Cap-Vert, au Portugal, au Brésil, au Mozambique, en Guinée-Bissau, à Sao Tomé et Principe, en Guyane française et aux Antilles françaises.

D'un point de vue musical, c'est un mélange de break dance, de semba (danse angolaise) mais aussi d'electro et d'instruments africains.

Diffusé tout d'abord via les radios des transports en commun, il est considéré comme l'un des sous-genres de la musique électronique africaine, comme le kwaito d'Afrique du Sud. Tout comme le baile funk brésilien dont il est proche, il dérive du son Miami bass californien. Les paroles sont engagées et chantées en portugais.

La danse Kuduro, a été inventée par le même Tony Amado, s'inspirant d'une attitude de Jean-Claude Van Damme et aussi d'une danse de Malanje province d'Angola. Tony Amado raconte : « Un jour j’ai vu un film où Jean-Claude Van Damme dansait en étant saoul (Kickboxer). Il était tellement raide, (kuduro). J’ai repris ses pas, accéléré un peu la cadence, et c’est ainsi qu’est née la danse. D’abord boycotté par les médias, le kuduro n’était diffusé que par les candongueiros, petits taxis collectifs de Luanda, et les discothèques populaires de la ville. ».

Comme pour le coupé-décalé, le kuduro peut se danser en ligne avec une chorégraphie similaire au madison.

Le groupe portugais Buraka Som Sistema sort en 2008 un disque, Black diamond, sur lequel on retrouve une collaboration avec M.I.A., la référence anglo-sri Lankaise de baile funk electroclash. Ce disque apparaît comme le premier à être à même de favoriser la reconnaissance et diffusion de ce style musical en dehors des pays lusophones. Le titre de leur album est une référence à l'émergence d'une classe moyenne noire, surnommée Black Diamond, en Afrique du Sud.

On peut apparenter d'une manière générale le kuduro à ces différents courants de musiques électroniques crues, issues des quartiers très défavorisés Musseke et échappant globalement à l'industrie musicale en dehors des très grandes stars : ghettotech, Miami bass, Bmore breaks, grime, funk carioca, electroclash.[réf. nécessaire]

 Lire la suite...
 
 
 
Votes cast on this list:
Up-Votes: 0
Down-Votes: 0
Views: 3432
 
Best-Votes: 0
Worst-Votes: 0
Total Votes: 0
 
comments powered by Disqus
 

Règles Voter

  • Vous pouvez voter pour ou contre. S'il vous plaît toujours tenir compte du contexte au moment de voter, par exemple, une chanson devrait être voté vers le haut ou vers le bas par rapport aux autres chansons figurant sur ​​l'album, la performance d'un acteur en comparaison avec d'autres acteurs dans le même film, un livre par rapport à d'autres livres du même auteur ou dans le même genre.
  • Un vote peut être annulé en cliquant simplement sur le vote opposé dans les 24 heures. Vous pouvez ensuite voter à nouveau sur le même article.
  • Chaque utilisateur dispose d'un droit de vote par article dans une liste spécifique toutes les 24 heures. Après 24 heures, vous pouvez voter à nouveau sur le même article dans la même liste.
  • Vous pouvez voter autant d'articles que vous voulez dans la liste ou sur le même article si elle fait partie d'une autre liste. Par exemple, vous pouvez voter David Bowie vers le haut ou vers le bas sur la liste des artistes de musique pop ainsi que sur la liste des artistes de rock indie et sur la liste de la musique rock artistes, etc
  • Bonne vote!